Séance photo grossesse : En attendant bébé C.

Aujourd’hui je vous parle d’une séance photo grossesse qui s’est passée en janvier dernier. L&J se sont dit oui il y a bientôt deux ans avec un thème que j’ai adoré : écolos-connectés. Cela représente à la fois l’un et l’autre, et aussi les deux.
Depuis leur mariage, nous sommes restés en contact et lorsqu’ils m’ont annoncé la venue de leur bébé, j’ai été très émue. Et ravie qu’ils me fassent de nouveau confiance pour leurs souvenirs.

Les séances photo grossesse sont très particulières, et peuvent être différentes selon si il y a déjà d’autres enfants. Ce que nous ne voyons pas mais que nous devinons sur les images, ce sont nos échanges sur cet évènement bouleversant qui arrive. Les inquiétudes, l’excitation. Ce à quoi nous pouvons nous préparer, ce que nous allons improviser. Ces séances sont riches en partage.
Ma démarche est toujours la même : vous photographier dans votre vie, avec vos gestes et vos intentions. Je ne demande pas à un papa de faire un bisou sur le ventre si il n’a pas l’habitude ou l’envie de le faire ; tout comme, si une maman ne veut pas montrer son ventre nu je ne la forcerai pas. Ce sont vos images et lorsque je fais vos photos grossesse, je n’ai qu’un seul but, celui de faire des images qui vous ressemble.

Avec L&J, nous nous sommes retrouvés chez eux pour démarrer la séance. Ils habitent une maison dans un village pas très loin de Pau. Tous deux souhaitaient des images dans la future chambre de leur petite et j’ai été pour ma part très inspirée par leur escalier. Leur maison est chaleureuse et je m’y suis sentie à l’aise tout de suite.

Nous sommes ensuite sortis faire une balade avec leur premier bébé : leur chien. Il faisait froid, mais le soleil nous réchauffait comme il faut. Mais une fois la séance terminée, et le soleil bas, c’est devenu plus compliqué 🙂

Sur le chemin du retour, je me suis mise sur le bord de la route pour profiter du superbe coucher de soleil que nous a offert ce jour-là. Il n’y a pas si longtemps que j’ose. Maintenant, lorsque je me dis « là, je prendrais bien une photo » : je m’arrête !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *