Projet Personnel Photo 2018 : Par la fenêtre

Il m’a fallut du temps pour réaliser ce qu’un projet personnel photo pouvait apporter. Un peu comme j’ai tardé à comprendre l’interêt pour moi de faire des photos de mon quotidien. Je me disais qu’à partir du moment où j’étais « professionnelle », je faisais des photos pour les autres et c’est tout. C’était une jolie erreur : )

Je vous expliquais comment j’en étais arrivée à me lancer dans l’aventure du projet personnel dans cet article, il y a presque 1 an déjà…
Finalement, j’en ai fait 5 ! Faire un projet personnel photo c’est déjà bien mais alors 5… C’est fou : ) !
– Autoportrait (Projet 30, une photo par jour pendant 30 jours)
Par la fenêtre (Projet 12, une photo par mois pendant 1 an)
Faceless (Projet 52, une photo par semaine pendant 1 an)
– Celle qui voyage (Projet collectif)
Calendrier de l’avent 2018 (Projet 24, une photo par jour pendant les 24 jours de l’avent)

J’ai terminé le projet personnel photo « Par la fenêtre » à la fin du mois de décembre et l’heure est au bilan…

Le sujet : Regarder par la fenêtre…
Ce sujet m’est venu assez facilement l’année dernière. J’aime regarder par la fenêtre pour tout un tas de raisons : pour la vue, la météo, l’apaisement, les reflets, etc. Je voulais saisir ce moment suspendu pendant lequel on lève la tête pour « chercher ». Finalement, j’ai eu ces moments suspendus, j’ai aussi eu la lumière qui est venue me chercher. J’ai eu le goût du souvenir.


La régularité : Projet 12
Commencer par un projet 12 (une photo par mois pendant 1 an) me rassurait. Je me disais que faire une photo une fois par mois sur un sujet je devrais y arriver… Et oui ! Ouf : )
Avec le recul, une photo par mois c’est trop peu à mes yeux quand on cherche à maintenir une réflexion créative. Cependant, c’est une régularité parfaite pour faire son premier projet personnel ou pour documenter un sujet sur une année !


Qu’est-ce que ça m’a apporté ?
Maintenant que c’est terminé, j’aime voir le résultat. Mon année avec une photo par mois, l’évolution des saisons, des lumières. J’ai continué à regarder par la fenêtre pendant mes séances, mes mariages, de l’intérieur, de l’extérieur. Entrer dans l’intimité, en sortir. J’ai l’impression de l’avoir fait davantage grâce à ce projet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *