Voyage à Marrakech

Il y a bientôt 1 an, je suis partie une semaine en voyage à Marrakech avec ma famille pour fêter les 60 ans de ma mère.
Je n’ai pas beaucoup voyagé, ce n’est pas faute d’en avoir rêvé, d’en avoir eu l’occasion. La vie a fait que. Ce séjour entouré de 8 des personnes les plus importantes de ma vie a révélé quelque chose en moi. J’ai bien compris que partir était tout aussi important que revenir, que c’est parfois pas la destination ou le temps de vol qui compte, mais bien ce que l’on fait du voyage.
Et ce voyage, j’en avais besoin. Le premier trimestre 2019 a été très contrariant pour moi et l’avenir de mon entreprise. J’ai eu du mal à lâcher mes contrariétés et en plus, le fait de prendre l’avion est encore quelque chose de particulier pour moi.
Et une fois que j’ai posé mes fesses sur un quad, plus rien de tout ça n’existait. J’étais avec mes 4 hommes pour ce moment et c’était LE PIED. Pas de photos pour ça, parce qu’on ne peut pas tout faire ; ) et je vous assure que c’était génial !

Durant notre semaine, nous voulions d’abord être ensemble. Pas de pression sur le fait de toujours faire quelque chose, chacun s’adapte. Et avec une grande fille qui a eu la varicelle, nous avons eu le rappel qu’on ne peut pas tout maitriser.

Les souvenirs

Nos photos, nos vidéos. Bien sûr, c’est la base pour moi. Et puis, après l’écoute d’un podcast de Change ma vie (je crois) conseillé par mon amie Morgane, j’ai proposé à tout le monde d’écrire 100 choses qui nous ont marqué pendant ce voyage. Des expressions, des lieux, des éléments que l’on prendra plaisir à relire quand on s’en souviendra.
J’ai aussi consigné quelques mots dans un carnet offert par ma maman chaque jour là-bas. Je ne les ai pas encore relus. On le fera peut-être tous ensemble pour l’anniversaire de ma mère.
Ici je vous offre quelques images. J’ai adoré la lumière dorée, la lumière tout court. Les couleurs vives, allant du terracotta au bleu majorelle. Les odeurs si particulières. Le bruit, plein et fort, pour savourer tout l’inverse ensuite. Les ombres, ce nombre infini d’ombres. Nous regarder tous évoluer dans un pays étranger. Je regarde ces images et je me souviens de tout. Même de ce qui n’apparait pas et des sensations que j’ai pu éprouver.
J’espère que ce voyage à Marrakech avec moi vous plaira !

Pour voir d’autres images, j’ai réalisé la dernière semaine de mon projet autoportrait là-bas : )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *