Etre confiné n°2 – 40 jours / 40 photos

Il y a quelques jours, je vous parlais ici du fait de faire des photographies dans un seul et même lieu. Etre confiné depuis 6 semaines c’est inédit. Faire des photos uniquement chez soi, ça l’est un peu aussi. Même si photographier mon lieu de vie n’est pas inhabituel chez moi.

Alors, qu’est-ce que tu photographies ?

J’ai pas eu trop le temps de réfléchir. Je suis déjà dans un projet 52 (une photo par semaine pendant 1 an) et de manière plus discrète dans un projet 366 (une photo par jour pendant 1 an), je réfléchissais plus à les adapter parce que je ne me voyais pas enchainer sur autre chose. Etre confiné est déjà un défi en soi !

Très vite, beaucoup de défis ou autre ont été mis en place. J’ai suivi tout de suite les propositions du collectif L’âme Vagabonde. Il s’agit d’abord de discuter entre nous, de nos humeurs et d’essayer de mettre à profit cette situation. Zoe et Caroline font elles-mêmes leur projet 366 et Zoe a pour thème « le moment suspendu ». Elle nous a proposé de nous l’approprier. J’ai sauté sur l’occasion : chaque jour, je publie en story sur instagram, une photo d’un moment, de quelque chose, d’une idée qui est survenu dans ma journée, accompagnée de quelques mots sur mon état, ce que j’ai pu faire ce jour-là et même, ce que j’ai kiffé parfois (suggéré par Charline).
Vous l’aurez compris : on communique pour se motiver et se soutenir : ) C’est tout à fait autre chose que le soutien de mon amoureux, mes amis ou ma famille. La famille des photographes c’est autre chose et je réalise comme c’est essentiel !

Aujourd’hui, je vous montre mes 40 premiers jours, 1 photo par jour durant ces presque 6 semaines de confinement. Parfois la photo me plait, parfois non. Certains jours, je trouve l’idée, la patience de créer et d’autres non. Je n’ai aucune pression, aucune attente pour ces images si ce n’est de documenter mon quotidien pendant cette période.
Et finalement, cette photo par jour me permet de tenir, de me dire « un jour à la fois », d’être un peu plus détendue par rapport à la situation et d’entretenir mon envie, ma créativité et ma passion pour la photographie.

Le 24 du mois


Zoe et Caroline ont intégré à leurs projets respectifs ce qu’elles ont appelé « le 24 du mois ». Chaque 24 du mois, elles documentent leur journée avec une photo par heure, du réveil au coucher. Encore une fois, pas de règles artistiques ou de thématiques à respecter. Le but est de documenter sa journée. Elles nous ont invité à le faire avec elles pour le 24 mars, et si vous faites bien attention, nous sommes (déjà? C’est tout?) le 24 avril.
Dans mon prochain article sur « être confiné », je vous présenterai mes deux journées du 24 mars et du 24 avril. J’ai hâte de voir les points communs et les différences que je vais pouvoir y trouver et je vous expliquerai comment j’aborde cette journée : )

Les commentaires

Caroline L

Que de belles images. Et ces mots. Cette plume si droite, si honnête. Sans chichi. Comme je l’aime. Et puis comme
Je t’aime toi et ta façon de voir la vie, tout simplement ! Magnifique article ! Merci x

Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *